Partagez

Restez informés

  • Vers une première victoire contre l’Accord UE-Mercosur

    Communiqué de presse du collectif national Stop CETA Mercosur
    C’est ce lundi 9 novembre que les ministres du commerce des pays de l’UE, réunis en vidéoconférence, devaient enclencher le processus de ratification de l’accord de libéralisation du commerce entre l’UE et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay). Cela n’est pas le cas : alors que la présidence allemande de l’UE en avait fait une priorité, aucun vote n’a eu lieu en raison des trop vives oppositions exprimées dans de (...)

  • Interpellez Emmanuel Macron et le gouvernement pour exiger l’abandon de l’accord UE-Mercosur !

    Emmanuel Macron a affirmé le 29 juin aux 150 citoyens de la Convention citoyenne pour le Climat : « sur le Mercosur, j’ai stoppé net les négociations ». Pourtant, les discussions se poursuivent entre les décideurs européens et le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay afin de ne pas renoncer à cet accord de libre-échange, largement rejeté par l’opinion publique, et qui fait peser de lourdes menaces écologiques, sociales, sanitaires et démocratiques. Abandonner cet accord est pourtant la première (...)

  • Accord UE-Mercosur : Près de 200 économistes demandent à la Commission de revoir sa copie

    Alors que la Commission européenne et les ministres du commerce des pays de l’UE veulent sauver le projet d’accord UE-Mercosur plutôt que l’abandonner (lire ici), près de 200 économistes de nombreux pays expliquent dans cette lettre ouverte combien les données utilisées pour justifier cet accord sont fragiles et largement infondées. Ils appellent la Commission à réaliser une étude d’impact plus sérieuse.
    Cette lettre ouverte a été initialement publiée par Médiapart. Elle existe en de nombreuses langues (...)

  • 2-9 novembre : Semaine de pression pour l’abandon de l’Accord UE-Mercosur

    L’accord de libéralisation du commerce entre l’UE et les pays du Mercosur est loin d’être enterré : les ministres du commerce des États-membres de l’UE, qui se réunissent ce lundi 9 novembre, ne veulent pas « jeter à la poubelle 10 ans de travail » et tentent de sauver un accord pourtant profondément rejeté par l’opinion publique. Les organisations de la société civile européenne et du Mercosur organisent une « semaine de pression » du 2 au 9 novembre pour exiger l’abandon pur et simple de ce projet d’accord (...)

  • Stop accord UE-Mercosur : demandons aux collectivités territoriales de s’engager

    Alors que la pandémie de coronavirus a révélé au grand jour les fragilités économiques, sociales et sanitaires engendrées par la mondialisation néolibérale et productiviste, à Bruxelles, la Commission européenne cherche à en sauver le principe en négociant des accords tout azimuts (Mexique, Nouvelle-Zélande, Australie, etc). Au moment où les promesses de « relocalisation » et de régulation de la mondialisation sont progressivement mises en sourdine, l’accord UE-Mercosur, pourtant largement rejeté par (...)

  • Accord UE-Mercosur : derrière la confusion, où en est-on ? Réponse en 10 questions.

    La confusion règne. Le vendredi 18 septembre, suite à la remise d’un rapport d’évaluation relativement critique sur l’accord de libéralisation du commerce entre l’UE et les États du Mercosur, le gouvernement a d’abord laissé entendre qu’il s’opposait à cet accord : « il n’y aura pas d’accord au détriment de notre planète » a affirmé la ministre de la transition écologique Barbara Pompili.
    Le mardi suivant, Franck Riester, ministre du commerce extérieur, laissait pourtant la porte ouverte en indiquant ne « pas (...)

  • Accord UE-Mercosur : après avoir dit Non à Paris, la France doit le bloquer à Bruxelles

    A l’occasion de la remise du rapport de la commission d’évaluation de l’accord de libéralisation du commerce entre l’UE et les pays du Mercosur, le gouvernement a indiqué rester « opposé au projet actuel », en pointant le problème « majeur » de la déforestation et en formulant trois « exigences » pour poursuivre le processus de finalisation et de ratification de cet accord. Pour le collectif Stop CETA/Mercosur, s’opposer verbalement depuis Paris à un accord si problématique n’est pas suffisant. Il est (...)

  • Accord UE-Mercosur : Emmanuel Macron doit arrêter de faire semblant !

    La Commission d’experts voulue par Emmanuel Macron pour évaluer l’accord de libéralisation du commerce entre l’UE et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) rend son rapport ce vendredi 18 septembre. Le constat est implacable : une « occasion manquée » en matière environnementale et sanitaire qui devrait accélérer la déforestation dans les pays du Mercosur, alors que l’accord ne comprend « aucune mesure effective pour la mise en œuvre des engagements climatiques ». Ce rapport (...)

  • 78% des personnes interrogées pour abandonner l’accord UE-Mercosur

    Selon un sondage publié ce jeudi 10 septembre, 78% des personnes interrogées en France veulent que l’accord visant à libéraliser le commerce entre l’Union européenne et le Mercosur soit abandonné. Réalisé dans quatre pays européens (France, Allemagne, Pays-Bas et Espagne), avec des résultats similaires pour chaque pays, le sondage mené par Yougov et SumofUs dresse clairement l’horizon à suivre pour Bruxelles et les États-membres : ne plus approfondir la mondialisation néolibérale et productiviste au (...)

  • Kit de mobilisation et visuels

    À télécharger ci-dessous :
    Kit de mobilisation : « Agissons pour l’abandon de l’accord UE-Mercosur lors du Conseil de l’UE du 9 novembre ! » ;
    Visuels à imprimer ou à utiliser sur les réseaux sociaux :
    Visuel « Abandonnez l’accord UE-Mercosur »
    Visuels "UE-Mercosur c’est...
    Plus de viande importée
    Plus de pesticides dans l’assiette
    Déforestation et crise climatique
    Plus de concurrence et moins de revenus pour les paysan-ne-s
    Légitimer la violation des droits humains
    Affaiblir les (...)