Partagez

Restez informés

Collectif Stop TAFTA - Non au Grand Marché Transatlantique

  • CETA : Qui a voté quoi ? Vérifiez et interpelez votre député sur son vote.

    mercredi 24 juillet 2019

    Il y a donc 266 députés qui ont voté en faveur de la ratification du CETA ce jeudi 23 juillet. Soit moins de la majorité absolue des députés membres de l’Assemblée nationale. Plus de 70 autres se sont abstenus et une bonne trentaine étaient absents et n’ont pas voté (alors que des procurations étaient possibles).
    Sur la base des informations disponibles sur le site de l’Assemblée nationale, nous mettons à votre disposition un fichier qui vous permet de savoir : ce que votre député a voté : Pour, (...)

    Lire la suite de l’article

  • Contre l’intérêt général et le climat, les députés de la majorité votent pour la ratification du CETA

    mardi 23 juillet 2019

    Par 266 voix pour et 213 contre, les députés ont approuvé, ce mardi 23 juillet, la ratification du traité de libre-échange entre l’UE et le Canada (CETA). Une soixantaine de députés de la majorité (En Marche et Modem) se sont abstenus. C’est donc une majorité fragilisée qui a ratifié le CETA, le jour-même où Greta Thunberg et les jeunes mobilisés pour le climat étaient reçus à l’Assemblée nationale pour dire combien il faut agir vite et ne surtout plus prendre des décisions qui accroissent les émissions de gaz (...)

    Lire la suite de l’article

  • CETA : vote reporté, majorité contestée - Amplifions la mobilisation citoyenne !

    jeudi 18 juillet 2019

    Communiqué de presse 17 juillet 2019
    L’Assemblée nationale vient d’examiner le projet de loi de ratification du CETA. Un vote solennel, initialement refusé par une majorité fortement critiquée, sera finalement organisé le mardi 23 juillet. Les organisations de la société civile s’en félicitent : les députés devront choisir entre ratifier un accord qui aggravera les conséquences sociales, écologiques, agricoles et économiques de la mondialisation économique et financière ou bien, rejeter le CETA et se (...)

    Lire la suite de l’article

  • URGENCE CETA - Demandez à vos parlementaires de ne pas ratifier le CETA !

    jeudi 4 juillet 2019

    Mobilisons-nous ! Repoussé après les élections par Emmanuel Macron, le processus de ratification du CETA, cet accord de commerce et d’investissement entre le Canada et l’Union européenne, vient de débuter ! Les députés voteront le 17 juillet, en séance plénière de l’Assemblée nationale. La volonté d’Emmanuel Macron est claire : ratifier le CETA en catimini, dans la torpeur de l’été, en espérant le moins de contestation possible. Les députés n’ont pas la possibilité de modifier le texte :ils ne peuvent que (...)

    Lire la suite de l’article

  • APPEL : plus de 70 organisations appellent les parlementaires à voter contre la ratification du CETA

    mardi 2 juillet 2019

    Quelques jours après l’annonce d’un accord politique sur la finalisation des négociations commerciales entre l’UE et le Mercosur et à la veille de la présentation en Conseil des Ministres du projet de loi de ratification du CETA, défenseurs de l’environnement et des droits humains, professionnels des filières d’élevage, associations de consommateurs et syndicats de travailleurs, représentant 72 organisations, écrivent aux députés et aux sénateurs français pour leur demander solennellement de ne pas (...)

    Lire la suite de l’article

  • Accords UE-Mercosur, UE-Vietnam et UE-Canada (CETA) : les promesses de l’UE et d’Emmanuel Macron s’envolent

    samedi 29 juin 2019

    Suite aux vives critiques contre les accords de commerce et d’investissement, les décideurs politiques européens, tout particulièrement Emmanuel Macron, ont multiplié les promesses, tant sur le volet social qu’écologique, pour tenter de rassurer l’opinion publique. Ces engagements semblent rester lettre morte : les négociations commerciales UE-Mercosur pourraient aboutir dans la semaine, encourageant la déforestation et la violation des droits humains au Brésil, tandis que le Conseil de l’UE a validé (...)

    Lire la suite de l’article

  • Plus de 340 organisations appellent l’Union européenne à interrompre immédiatement les négociations commerciales avec le Brésil

    mardi 18 juin 2019

    Dans une lettre ouverte, plus de 340 organisations de la société civile - dont plus de 30 françaises - appellent l’Union européenne à mettre immédiatement un terme aux négociations pour un accord de libre-échange avec le Mercosur (Brésil, Argentine, Paraguay et Uruguay) en raison de la détérioration des droits humains et de la situation écologique au Brésil. La lettre est adressée aux présidents des institutions européennes en amont de la réunion ministérielle de la semaine prochaine à Bruxelles où les (...)

    Lire la suite de l’article

  • Parlement européen : les organisations membres de la campagne “Stop Impunité” demandent aux 56 eurodéputés français de mettre en œuvre leurs engagements

    mercredi 29 mai 2019

    Durant la campagne pour les Européennes, 711 candidat.e.s ont répondu à l’appel lancé par les 560.000 citoyens qui demandent “des droits pour les peuples, des règles pour les multinationales”. Ce 26 mai, 56 d’entre eux/elles ont été élus députés européens. Leurs engagements doivent se traduire en actes : ils doivent constituer des lignes rouges dans toutes les négociations à venir et devenir effectifs face à l’imminence de la signature des accords de commerce et d’investissement UE-Vietnam.
    A l’occasion (...)

    Lire la suite de l’article

  • Européennes : 561 candidat.e.s répondent à l’appel lancé dans le cadre de la campagne européenne “Stop impunité”

    vendredi 17 mai 2019

    561 candidat.e.s aux élections au Parlement européen ont répondu à l’appel lancé par les 560.000 citoyens qui demandent “des droits pour les peuples, des règles pour les multinationales”. Ces candidat.e.s, issus de 8 listes différentes, s’engagent à promouvoir l’introduction de régulations contraignantes pour que les multinationales respectent les droits humains et l’environnement. 405 d’entre eux s’engagent également à mettre fin au système de justice d’exception dont elles bénéficient à travers les (...)

    Lire la suite de l’article

  • Réaction à l’avis de la Cour de justice européenne sur le CETA

    mardi 30 avril 2019

    Validé d’un point de vue légal, le mécanisme d’arbitrage entre investisseurs et États du CETA reste pleinement illégitime aux yeux de millions de personnes
    Saisie en 2017 par la Belgique, la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) vient de se prononcer sur la légalité du mécanisme d’arbitrage entre investisseurs et États inclus dans l’accord commercial UE/Canada (CETA) en affirmant qu’il n’était pas incompatible avec le droit européen. Par sa décision, la CJUE valide d’un point de vue légal le (...)

    Lire la suite de l’article